CONSORZIO TUTELA VINI VALPOLICELLA

Il est extrêmement difficile de décrire en quelques lignes le territoire et les vins de la Valpolicella. On peut y perdre la tête: trois cépages principaux (Corvina, Rondinella et Molinara) 5 communes de la zone classique DOC (Negrar, Marano, Fumane, Sant’Ambrogio, San Pietro in Cariano), 1 sous-région (Valpantena), 4 vallées taillées entre les magnifiques collines de la zone DOC “élargie” (Marcellise, Mezzane, Illasi et Tramigna), mais surtout 5 vins de niveau mondial absolu: Valpolicella, Superiore, Ripasso, Amarone et Recioto. Commençons par les cépages: tous autochtones et fortement intégrés dans le territoire. Le plus important est sans aucun doute la Corvina (avec la variante dudit Corvinone), parfait soit pour la vinification traditionnelle que pour le passerillage. Les deux autres, Rondinella et Molinara, jouent un rôle de demoiselles d’honneur. Le Valpolicella nait d’une vinification traditionnelle de la vendange mixte de ces trois cépages, où la Corvina justement, a un rôle prépondérant. Le résultat est celui d’un vin rouge immédiat et plaisant, de bon degré d’alcool et de bonne conservation. Pour en profiter au mieux, il faut quoi qu’il en soit le boire jeune. Il peut se décorer le l’appellation “Classico” si produit dans la zone des 5 communes. En remontant l’échelle qui nous mènera vers l’ empyrée du vin nous trouvons le Valpolicella Superiore, caractérisé par le même cépage que le Valpolicella: il se distingue par un niveau d’alcool plus élevé, une force et une rondeur supérieure. Selon le cahier des charges, il doit subir un vieillissement d’au moins un an. Il s’agit déjà d’un vin important, charpenté et nous ne sommes même pas à la moitié de l’échelle. Il est impossible de parler du vin suivant, le Ripasso, sans avoir avant tout présenté l’Amarone. Celui-ci nait de la vinification de grappes soumises au passerillage dans des salles prévues à cet effet (appelées fruttai). L’avantage de l’Amarone, bien qu’étant un vin “techniquement” paillé, est qu’il reste quoi qu’il en soit un vin sec. Sa fermentation particulière le porte à développer pratiquement tous les sucres, atteignant naturellement un degré d’alcool très élevé. C’est l’un des vins rouges les plus importants et les plus connus d’Italie, idéal pour les plats tout autant importants, comme les viandes rouges ou les fromages très affinés. Après la décuvaison, les marcs de l’Amarone (encore gorgés de substance) sont repassés (c’est à dire remis) dans la Valpolicella, créant ainsi le “Ripasso”, un vin qui rappelle les parfums de l’Amarone mais avec une structure et un corps moins robuste. “Last but not least”, nous arrivons au Recioto: vin rouge paillé d’une force extraordinaire, soit aromatique que gustative. On l’obtient au terme d’un long passerillage des grappes, une fermentation très lente et une maturation quasiment interminable en fût. Le résultat est un produit aux grands parfums de fruits rouges mûrs et à la longueur douce et infinie en bouche.
5 vins, 5 grands rouges! C’est peut-être la meilleure expression pour parler, en bref, de la Valpolicella.

Numero visite: 528
Data ultima visita: 25/02/2024